Le mode de vie de la chenille du Monarque

Cela fait déjà 11 jours que nous avons reçu notre trousse d’élevage du Monarque. Chaque jour apporte son lots d’observations et de découverte. Après avoir observer nos chenilles manger et surtout grossir nous avons pu observer que par moments elles sont très calmes et ne bougent pas ou très peu (sans doute qu’elles dorment?) et qu’à d’autres moments, elles sont très actives et passe tout leur temps à leur activité favorite : manger! Il faut savoir que le plan d’Asclépiade tropical sur laquelle vivent nos chenilles est entièrement comestible. Elles peuvent manger les feuilles, les fleurs et les tiges.

J’ai eu un peu peur quelques jours après la réception de notre trousse, les feuilles ont commencé à jaunir et tomber et nos chenilles qui dévorent presque en continu, est-ce qu’ils allaient manquer de nourriture? Finalement, avec un peu plus de soleil et un peu plus d’eau, de nouvelles feuilles sont apparue et les chenilles se sont attaqués aux fleurs et petites tiges. Elles ont vraiment triplé de volume et « d’épaisseur »!

Il n’y a pas eu beaucoup de changements, a part de tour de taille des chenilles, durant quelques jours, puis nous avons observé des zones plus foncées, comme un motif de papillon sur les chrysalides encore bien vertes.

Le matin du jour 6, j’ai faits quelques observations de nos chenilles. J’ai réussi à mesurer approximativement la plus grosse des chenilles qui fait environ 4 ou 5 cm de long.  J’avais déjà observé de quelle façon que les chenilles s’accrochent sur la nervure principale des feuilles et leur technique pour manger, ce jour-là, j’ai été témoins à quelques reprises de leur façon d’évacuer les déchets de leur digestion. Périodiquement, il y a de petites boules vertes ou noires (lorsque ce sont les fleurs qui sont mangées?) qui sortent de leur extrémité arrière! J’avais vu le résultat dans le fond de la volière, mais je n’en avais pas encore été témoin! Spécial et fascinant, « ark » et « dégeux » selon mes enfants ahah! observations des chenilles et papillons

Une autre grosses découverte à été de constatée que nos chenilles sont agressives! Elles semble « vivre » séparément, puis lorsque deux chenilles se sont retrouvé trop proches l’une de l’autre, nous avons remarqué que la plus grosse c’est mise à attaquer l’autre chenille en lui donnant des coups avec sa bouche (du moins, c’est ce qui semble)! Plus tard, quand un de nos papillons lui a marché dessus, elle là violemment attaquer!

Eh oui, la grosse surprise du jour : 3 de nos papillons ont émergé de leurs chrysalides quelques heures à peine après nos premières observations du matin! Le matin même, je montrais les motifs papillon sur les chrysalides à Grand escargot et vers 10h, je vais observer et j’ai la surprise de voir 2 papillons avec les ailes bien lisses et une 3e encore toute friper qui venait de s’extirper sans doute quelques secondes à peines avant mon arrivée! Nous sommes rapidement sortie pour cueillir quelques fleurs dans le quartier pour permettre à nos papillons de prendre leur premier repas! Heureusement, nous avons croisé deux gentilles dames qui sortaient de chez elles et qui ont accepté de nous laisser prendre quelques fleures de leur plate-bande respective!

Nous avons pris beaucoup de plaisir à observer nos papillons doucement battre des ailes pour les sécher et les renforcer et apprendre à voler. C’était aussi le moment de les identifier pour le programme Monarch Watch des états-unis. Je devais délicatement attraper le papillon entre mon index et mon majeure et coller une petite étiquette (TAG) sur la cellule discale postérieure droite (sérieusement, je ne suis pas certaine d’avoir réussi à la mettre vraiment au bon endroit et j’ai gaspillé 2 des 8 étiquettes que j’avais avant de réussir à en coller une…). C’est à ce moment que nous avons pu identifier que ce sont 3 femelles car elles n’ont pas les 2 tâches foncées sur leurs ailes postérieures qu’on les mâles. J’ignorais ce détail avant aujourd’hui! Nous avons très hâte de voir si le prochain papillon sera un mâle ou non et ce qu’il en est de nos chenilles!

Envolée de nos MonarquesLa journée s’est terminée sur une note plus triste. L’une de nos chenilles, la plus petite (sans doute qu’elle était plus jeune que les autres) est morte. Je ne sais pas ce qui s’est passé, peut-être qu’une des grosses là attaquer et fait tomber ? Normalement, il faut mettre une assiette de la même circonférence sous le plat du plan d’asclépiade, mais la seule que j’avais était plus grosse… Donc le surplis d’eau d’arrosage aura sans doute noyer la pauvre chenille… Ce fut un moment un peu triste pour mes garçons quand ils l’ont su le lendemain. Ils étaient déjà tristes de réaliser, la veille qu’il fallait relâcher les papillons, ils les considéraient comme leurs papillons et pensaient pouvoir les garder plus longtemps (pour les protéger des oiseaux).

Mon grand m’a dit qu’il serait triste si je meurs, car il n’aurait plus de câlins et que les câlins de maman sont les meilleurs. Je l’ai réconforté en lui expliquant que je serais toujours dans son cœur et que c’est un peu comme un câlin en continu. Ça à sembler lui faire du bien et le rassurer.Nos chenilles seront bientôt chrysalides

Mais une bonne nouvelle nous a tout de même égaillées, mon 4e monarque a émergé tôt le matin du jour 7! Une 4e femelle. Nous avons attendu en début d’après-midi et la visite de la meilleure amie de Grand escargot pour les relâcher au grand plaisir des enfants. Mon grand leur a souhaité bon voyage et surtout de prendre garde aux oiseaux!

Comme tout va très vite, ce soir, au moins deux des quatre chenilles se sont placer en position pour former leur chrysalide, c’est à suivre!

 

Pour mieux voir les photos, suivez-nous sur Instagram!

Partager :Share on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestShare on RedditShare on TumblrShare on Google+Print this page

Leave a Reply

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *